PgWellness-Logo

Bienfaits multisanté de Metamucil

Metamucil® offre à vos patients les bienfaits pour la santé des fibres de psyllium, et ce, bien au-delà de la constipation :

  • - Aide à réduire l’appétit avant un repas
  • - Aide à réduire le cholestérol pour favoriser la santé cardiovasculaire

Les bienfaits mentionnés plus haut s’appliquent seulement à la poudre Metamucil
Combiné à un régime à faible teneur en gras, Metamucil réduit les taux bas à modérément élevés de cholestérol

Metamucil améliore les profils de lipides sériques

VARIATION MOYENNE EN % : RÉDUCTION IMPORTANTE DES LIPIDES SÉRIQUES VS CEUX AYANT PRIS LE PLACEBO1

VARIATION MOYENNE EN % : RÉDUCTION IMPORTANTE DES LIPIDES SÉRIQUES VS CEUX AYANT PRIS LE PLACEBO1

Il y a eu une réduction importante dans la moyenne du cholestérol total et LDL pour Metamucil vs le placebo chez les patients présentant une hypercholestérolémie sur 6 mois1 :

  • - Cholestérol total 4,7 % plus bas avec Metamucil vs le placebo (p<0,001)
  • - Cholestérol LDL 6,7 % plus bas avec Metamucil vs le placebo (p<0,001)

MÉTA-ANALYSE : METAMUCIL OFFRE UNE RÉDUCTION IMPORTANTE DES LIPIDES SÉRIQUES VS LE PLACEBO2 §

Il y a eu une réduction importante du cholestérol total et LDL pour Metamucil vs le placebo dans une méta-analyse de 8 études contrôlées à répartition aléatoire, après 8 semaines2 :

  • - Cholestérol total 3,8 % plus bas avec Metamucil vs le placebo (p<0,0001)
  • - Cholestérol LDL 6,8 % plus bas avec Metamucil vs le placebo (p<0,0001)

Metamucil : satiété soutenue

Plus grande satiété pendant 4 heures entre les repas avec Metamucil vs. le placebo

LA PREMIÈRE ÉTUDE A ENQUÊTÉ SUR LES EFFETS DE METAMUCIL VS LE PLACEBO SUR LA SATIÉTÉ AVEC DES REPAS NORMAUX3,||,††

  • - Satiété moyenne accrue par les repas avec Metamucil vs. le placebo, après 4 heures

EVA ─ Échelle de l’envie de manger/échelle de l’appétit ─ Résultats

  • - La faim et le désir de manger ont été réduits de manière constante et importante (P≤0,007) pour Metamucil vs. le placebo††
  • - Il n’y a pas eu d’effet secondaire sérieux ou d’abandon dus à des effets indésirables, dans le cadre de l’étude

L’étude 2 confirme 4 heures de satiété3 ‡‡

L'ÉTUDE 2 CONFIRME LES EFFETS DE SATIÉTÉ DÉMONTRÉS DANS L'ÉTUDE 1 CHEZ LES PATIENTS CONSOMMANT UN DÉJEUNER FAIBLE EN CALORIES AVEC 6,8 g DE METAMUCIL VS LE PLACEBO

  • - L’évaluation sur l’échelle MISM a démontré que l’augmentation moyenne de la sensation de satiété était constante pendant plus de 4 heures avec Metamucil vs le placebo

Les échelles EVA indiquent des résultats semblables à ceux de l’étude

  • – Des réductions significatives de la faim et de l’envie de manger selon l’échelle visuelle analogue (EVA) sur une période de 3 jours ont été observées (p≤0,008)
  • – Le repas faible en calories de l’étude 2 a eu pour effet une satiété moindre relativement au repas pour Metamucil et le placebo

Aucun effet secondaire grave ni abandon à cause d’effets secondaires n’ont été constatés. Les effets secondaires légers étaient similaires. Chaque groupe a rapporté 3 cas.

METAMUCIL AU DÉJEUNER AUGMENTE LA SENSATION DE SATIÉTÉ3

La sensation de satiété après le déjeuner était plus grande de 33 % chez les patients qui prenaient Metamucil vs le placebo

  • - La réduction de Metamucil sur l’échelle EVA moyenne était proportionnelle à la réduction de la sensation de faim à l’issue du repas. Metamucil a réduit la sensation de faim d’un tiers de plus que le simple impact du repas.

RÉSULTATS COMBINÉS DE METAMUCIL 6,8 G DANS LES ÉTUDES 1 ET 23,‖,‡‡

Aucun effet secondaire grave ni abandon à cause d’effets secondaires n’ont été constatés dans les deux études 3

Les suppléments Metamucil pris avant les repas ont été bien tolérés et ils ont grandement amélioré la sensation de satiété en3 :

  • > Augmentant la satiété
  • > Diminuant l’appétit
  • > Réduisant l’envie de manger entre les repas

Une étude à double insu, contrôlée par placebo, parallèle, multicentrique a évalué l’efficacité à long terme de Metamucil (5,1 g deux fois par jour, n=197) et d’un placebo de cellulose (5,1 g deux fois par jour, n=51), en tant que traitement d’appoint à un régime alimentaire dans le traitement des patients aux prises avec une hypercholestérolémie. Les patients admissibles ont terminé une phase d’adaptation alimentaire de 8 semaines sous les conseils d’une diététicienne pour le régime alimentaire Étape 1 de la AHA (semaines -8 à -1), suivie d’une phase de traitement de 26 semaines (semaines 0 à 26) et un régime alimentaire Étape 1 de la AHA continu avec conseils.

§ Selon une méta-analyse de 8 essais cliniques visant à évaluer l’efficacité de l’effet sur l’hypercholestérolémie de la prise de Metamucil (10,2 g par jour, n=384) et d’un placebo (10,2 g par jour, n=272) comme traitement d’appoint à un régime alimentaire faible en gras de ≥8 semaines auprès d’individus aux prises avec une hypercholestérolémie légère à modérée après un régime alimentaire faible en gras lors de la phase d’introduction de ≥8 semaines.

||Étude 1 : Un essai clinique croisé avec 4 permutations unicentres aléatoires à double insu et avec comparatif avec placebo a réuni 30 patients en santé (19 hommes/11 femmes) et 28 ont terminé l’essai. Les patients ont été placés au hasard dans 4 groupes. Le placebo et 3 doses différentes de psyllium (3,4 g, 6,8 g et 10,2 g) étaient ingérés avant un déjeuner et un dîner à calories modérées normaux. Les patients ont passé 3 jours consécutifs dans chaque groupe avec une période de sevrage de 4 ou 5 jours entre chaque traitement. Tous les patients ont reçu une seule dose lors de la première journée. Les doses de 3,4 g et de 6,8 g ont été données deux fois par jour pendant la deuxième et la troisième journée. La dose de 10,2 g a été donnée seulement une fois par jour. Tous les patients ont commencé l’étude avec une seule dose de fibres de psyllium le premier jour, avant le déjeuner, pour évaluer l’impact possible de 3 doses uniques différentes sur les réactions à la satiété. Trois critères de satiété étaient évalués par le patient lui-même toutes les demi-heures pour un total de 19 par jour : faim et envie de manger selon l’échelle visuelle analogue (EVA) et faim/satiété selon l’échelle de magnitude de l’intensité de la satiété marquée (MISM).

†† La moyenne des notes après toutes les évaluations postprandiales était significativement ou directionnellement plus basse (p≤0,025 et p≤0,052, respectivement) pour toutes les doses de psyllium vs le placebo.

‡‡ Étude 2 : Essai clinique croisé avec 3 permutations et 2 traitements aléatoires à double insu et avec comparatif avec placebo sur un nouveau groupe de patients. Quarante-quatre patients en santé (25 hommes/19 femmes) ont été réunis et 40 ont terminé l’essai clinique. Les patients ont pris 6,8 g de psyllium ou de placebo avant de recevoir un déjeuner faible en calories; 6,8 g de psyllium ou de placebo étaient donnés avant le dîner les jours 1 et 2, mais aucune dose avant le dîner au jour 3. Chaque jour, les patients mangeaient un déjeuner qui fournissait l’énergie équivalente à 15 à 20 % de leurs besoins énergétiques estimés au repos, mais qui contenait les mêmes proportions de glucides, de protéines et de fibres que l’étude 1 (50 % de glucides, 34 % de lipides et 16 % de protéines). Les critères de satiété étaient évalués par le patient lui-même toutes les 30 minutes : faim et envie de manger selon l’échelle visuelle analogue (EVA) et faim/satiété selon l’échelle de magnitude de l’intensité de la satiété marquée (MISM).

Références :

  1. Anderson JW, et coll. Long-term cholesterol-lowering effects of psyllium as an adjunct to diet therapy in the treatment of hypercholesterolemia. Am J Clin Nutr 2000;71(6):1433-8.
  2. Anderson JW, et coll. Cholesterol lowering effects of psyllium intake adjunctive to diet therapy in men and women with hypercholesterolemia: meta-analysis of 8 controlled trials. Am J Clin Nutr 2000;71(2):472-9.
  3. Brum JM, et coll. Satiety effects of psyllium in healthy volunteers. Appétit 2016; (105) : 27 à 36.

METAMUCIL RECOMMANDÉ POUR RÉDUIRE LE CHOLESTÉROL ET L’APPÉTIT

LA MARQUE DE FIBRES LA PLUS RECOMMANDÉE PAR LES MÉDECINS PENDANT 6 ANNÉES CONSÉCUTIVES

Parmi les recommandations faites dans des études ProVoice™ de 2015 à 2020 (catégorie des fibres mucilagineuses en vente libre).